Environnement

Environnement
DÉVELOPPEMENT DURABLE

Le brûlage des végétaux à l’air libre est strictement interdit pour les collectivités et les particuliers sur l’ensemble du département suite à un arrêté préfectoral repris par l’arrêté municipal n°082/2013. Cette interdiction intervient dans le cadre de la réduction des émanations polluantes et matières toxiques émises dans l’air, en accord avec le Plan de Protection de l’Atmosphère des Bouches du Rhône.

Les végétaux doivent être amenés prioritairement à la déchetterie de Lamanon, soit sur le point d’apport volontaire situé route d’Orgon à Eyguières pour les petites quantités.

Toute infraction pour le brûlage non autorisé est passible d’une contravention de 450 €.

Toute infraction pour le dépôt illégal de végétaux est passible d’une contravention de 1 500 €.

Des dérogations sont autorisées aux exploitants agricoles qui peuvent se rapprocher de la Police Municipale pour plus d’informations.

La chenille processionnaire est un nuisible dangereux pour les humains et les animaux. Elle possède des milliers de poils urticants qui seront libérés en cas de danger. Ils sont la cause de réactions allergiques plus ou moins graves qui vont de la simple urtication au choc anaphylactique. Sur les animaux, les cas de nécrose de la langue sont fréquents.

Les chenilles processionnaires sont visibles dans les nids cotonneux situés sur les pins. Elles entament leurs processions selon les conditions météorologiques mais généralement de fin janvier à mi-avril pour aller s’enterrer et revenir l’année suivante.

Les poils volatiles restent urticants.

Que faut-il faire ?

Si les chenilles sont déjà là :

  • En cas de contact, rendez vous en urgence chez votre médecin ou chez votre vétérinaire pour votre animal.
  • Lors des processions, n’intervenez pas et laissez s’enterrer les chenilles. Repérez l’endroit d’enfouissement et intervenez après avoir pris les renseignements auprès de professionnels.

Si vous avez un nid dans votre arbre :

  • Vous pouvez poser un éco piège. Il s’agit d’un système qui va encercler le tronc de votre arbre et récupérer ainsi les chenilles au moment de la descente dans un réservoir prévu à cet effet. Ce système est écologique et n’emploie aucun produit chimique.

En prévention :

Deux périodes peuvent permettre un traitement préventif :

  • Automne : installation d’un agent biologique (type bacille) qui tue les larves avant qu’elles n’atteignent les pins.
  • Début été : installation de pièges à phéromones qui capturent les papillons adultes.

La commune s’engage :

Les services techniques municipaux ont choisi un processus de traitement respectueux de l’environnement. Les pins de la commune sont traités particulièrement à proximité des écoles.

Ce traitement se réalise en 3 phases :

  • En Novembre, une pulvérisation est effectuée pour tuer les larves avant qu’elles n’atteignent les pins. Cette pulvérisation contient du Btk (Bacillus thuringiensis kurstaki), agent biologique qui agit lorsqu’il est ingéré par le ravageur.
  • En Février, des éco-pièges sont placés sur les pins qui ont des nids. Ce dispositif permet de capturer les chenilles qui sont parvenues à monter sur l’arbre.
  • En Juin, la diffusion de phéromones (substances jouant le rôle d’attraction sexuelle) perturbe les vols nuptiaux des papillons qui sont ensuite piégés.

La France reste le premier consommateur de pesticides en Europe, malgré le plan Ecophyto lancé en 2008 et prévoyant d’en réduire l’usage de 50% d’ici 2018. 6 à 10% de la consommation totale française concerne les usages non agricoles. Les produits phytosanitaires ont certes constitué un énorme progrès pour l’agriculture, mais les limites et les dangers des substances utilisées sont apparus rapidement.

Qu’est-ce qu’un produit phytosanitaire?

Parmi les différents groupes de pesticides, on en distingue trois principaux:

  • Les insecticides (qui détruisent les insectes, amis ou ennemis du jardinier).
  • Les fongicides (qui détruisent les champignons).
  • Les herbicides (qui détruisent les plantes jugées indésirables)

Réduire , voire éliminer l’usage de ces produits pour l’entretien des espaces verts, des espaces publics et des voiries, est un défi à relever pour la commune et un engagement pour la protection de la ressource en eau et la santé publique.

La commune d’Eyguières a déjà entamé une réduction importante de la consommation de ces produits :

Désherbage manuel si possible,

  • Réduction de l’utilisation de désherbant sur les voiries et au cimetière,
  • Plantation de végétaux adaptés au climat,
  • Formation et sensibilisation des agents municipaux.

Les services techniques travaillent sur la réduction de leur utilisation pour atteindre l’objectif « zero phyto » à l’horizon 2020.

Depuis 2013, la commune a fait l’acquisition de deux véhicules utilitaires électriques pour les services techniques. Ces véhicules sont particulièrement adaptés pour les trajets des agents municipaux sur la commune.

Ainsi, avec ces véhicules, il n’y a plus de nuisances liées aux odeurs de gaz d’échappement ni aux bruits du moteur  et surtout moins de pollution atmosphérique !

La ville met à disposition des propriétaires de chiens des sachets en papier pour le ramassage des déjections.

Ces sachets sont en libre-service sur les totems dédiés à cet usage situé :

  • A proximité du parc des platanes,
  • Sur le parking de la Mairie,
  • Place de la couren
  • Rue pont imbert

Vous pouvez également en faire la demande à l’accueil de la Mairie.

Vous avez perdu / trouvé un animal ?

Si vous perdez un animal de compagnie, pensez à vous mettre en contact avec :

  • L’APATE (Association de Protection des Animaux sur le Territoire d’Eyguières) : 06.29.18.58.12 ou 06.16.44.21.97
  • Le service associations de la Mairie : 04.90.59.88.00
  • La Police Municipale : 04.90.59.84.41
  • La SPA de Salon de Provence (sous convention avec la Mairie) : 04.90.42.20.77 ou 09.75.90.92.49

Si vous trouvez un animal de compagnie :

  • Vérifier s’il est doté d’une médaille avec les coordonnées de son maître,
  • Vérifier s’il est tatoué. En ce cas, appelez le fichier national canin : 041.39.47.54.54

Si vous ne parvenez pas à identifier le propriétaire :

De nombreux animaux de compagnie sont aujourd’hui identifiés par puce électronique, cette identification est invisible ; il faut appeler l’APATE, la Police Municipale ou vous rapprocher d’un vétérinaire pour procéder à la détection de cette identification au moyen d’un appareil lecteur spécifique.

ACTUALITÉS
MOBILITÉ DOUCE – 04/03/21
MOBILITÉ DOUCE – 04/03/21
MOBILITÉ DOUCE – Rue des Cerisiers – 10/03/21
MOBILITÉ DOUCE – Rue des Cerisiers – 10/03/21
MOBILITÉ DOUCE – Parc des Platanes – 16/03/21
MOBILITÉ DOUCE – Parc des Platanes – 16/03/21